La constitution du dossier est une étape-clé dans la demande d’un crédit immobilier. Elle conditionne la réussite de votre projet et doit être soigneusement préparée. Voici alors quelques conseils pour vous aider à constituer correctement votre dossier et mettre le banquier dans votre poche.

Les justificatifs à prévoir

Pour la constitution de votre dossier, vous devez prévoir plusieurs pièces justificatives, dont voici une liste non exhaustive :

  • Une pièce d’identité valide : carte nationale d’identité, passeport ou carte de séjour…
  • Des justificatifs correspondant à votre situation familiale : livret de mariage ou certificat de Pacs et livret de famille, jugement de divorce…
  • Des justificatifs de domicile : facture d’eau, de gaz, d’électricité ou de téléphone fixe de moins de trois mois. Si vous êtes propriétaire, vous pouvez fournir votre dernier avis de taxe foncière. Alors que si vous êtes locataire, le contrat de bail ou la dernière quittance de loyer peut faire l’affaire.
  • Vos relevés bancaires des trois derniers mois ;
  • Des justificatifs de revenus fonciers si vous êtes propriétaire d’un bien loué : formulaire de déclaration n°2044, contrat de bail locatif…
  • Vos deux derniers avis d’imposition ;
  • Vos trois dernières déclarations (2035 ou 2031) si vous êtes un professionnel libéral ;
  • Vos trois derniers bilans et extraits Kbis et statuts si vous êtes travailleur ou gérant non-salarié ;
  • Vos trois derniers bulletins de salaire si vous êtes salarié ;
  • Vos autres sources de revenus, telles que les pensions de retraite ou les allocations familiales.

Et dans le cas où vous avez constitué un apport dans l’espoir de décrocher le meilleur taux immobilier ou si vous avez encore d’autres crédits en cours, vous devez fournir les pièces suivantes :

  • Les documents relatifs aux crédits immobiliers ou à la consommation en cours, avec les tableaux d’amortissement ;
  • N’importe quel document prouvant cet apport personnel : attestation de droits à prêt pour un plan épargne logement (PEL), justificatif de prêt familial…

Les documents relatifs au projet immobilier

Non seulement la banque s’intéresse à votre capacité d’endettement, mais elle prête également une grande attention à votre projet immobilier. Ainsi, vous devez aussi joindre les documents suivants :

  • Un compromis de vente signé ou une promesse unilatérale. Si vous faites l’acquisition d’une maison en VEFA, vous devez fournir un avant-contrat.
  • Les plans de votre nouvelle maison ;
  • Le dossier de diagnostics techniques (DDT) pour l’achat d’un logement ancien ou l’attestation de performance énergétique pour une maison neuve ;
  • Le titre de propriété et les contrats de prêt en cours pour l’acquisition du logement actuel.

Sachant que le montage du dossier doit être soigneusement préparé, vous pouvez faire appel aux services d’un courtier immobilier pour vous aider dans cette étape délicate.