Image
Titre
Le blog
Introduction
A travers les articles de ce blog, bénéficiez de tous les conseils de nos experts sur le crédit immobilier, assurance prêt immobilier et le rachat de votre crédit immobilier.
09 mai 2018
Les conditions d’emprunt
09 mai 2018 , Maxime

Les conditions d’emprunt sont encore favorables aux acheteurs immobiliers

Après une remontée modérée pendant les premiers mois de 2017, les taux d’intérêt des crédits immobiliers sont repartis à la baisse, et se sont stabilisés à des niveaux proches des seuils historiques enregistrés en 2016. C’est l’occasion pour les détenteurs d’un prêt de renégocier leur contrat.

Une légère hausse attendue après la stabilité du 1er trimestre

Depuis le début d’année, les établissements prêteurs comme les courtiers s’accordent sur la stabilité des taux de prêt immobilier. Les candidats à l’accession à la propriété ont ainsi bénéficié de conditions de financement très attractives. En avril, les porteurs de dossiers solides ont même obtenu des décotes supplémentaires. Toutefois, malgré cette conjoncture favorable aux emprunteurs, l’activité connaît un ralentissement. Chez certaines enseignes bancaires, le retard par rapport aux objectifs fixés pour 2018 dépasse 20 %. Au cours des prochaines semaines, la tendance pourrait en revanche s’inverser avec l’amorce d’un mouvement haussier. Cette fois encore, les professionnels du marché semblent unanimes. Quelques-uns parlent déjà d’une légère reprise de la production.

Des décotes supplémentaires sur les taux et l’assurance

La période est encore propice à la concrétisation d’un projet d’achat ou d’un investissement locatif. En effet, pour booster la demande, les établissements prêteurs sont disposés à accorder des remises sur les tarifs affichés aux meilleurs profils d’emprunteurs. Ainsi, si la moyenne des taux sur 20 ans se situe entre 1,30 % et 1,60 % selon les comparateurs de prêt immobilier, ces derniers peuvent obtenir jusqu’à 1,15 %. En plus, la récente entrée en vigueur de l’amendement Bourquin concernant l’assurance emprunteur pousse les banques à diminuer le coût de leur contrat de groupe. Cette stratégie vise à convaincre les clients de ne pas opter pour une assurance individuelle et s’alléger ainsi les formalités.

Renégociation conseillée des crédits de 2015 et 2016

Les ménages ayant souscrit leur emprunt en 2015 ou au début de 2016 ont intérêt à considérer l’éventualité d’une renégociation, puisque le différentiel entre les taux moyens de cette période et ceux pratiqués actuellement atteint désormais 0,7 point, voire 1 point. En outre, la part des intérêts étant la plus importante dans les mensualités des premières années, le gain potentiel peut s’élever à plusieurs milliers d’euros. D’autres préfèrent réduire la durée de leur endettement sans modifier le montant de la mensualité. Dans tous les cas, l’emprunteur est gagnant. Une simulation préalable sur un outil de calcul de crédit immobilier est indispensable pour évaluer les économies possibles.

Share